vendredi 20 septembre 2019

Herbier page 149





Un tableau

  Dégradé de bleu
Et deux triangles tronqués
L'un gris plus clair

A force de fixer la pyramide
Une magie opère 
Peu à peu un visage apparait
Dans les vibrations grises

Alors...

Qui a peint ce tableau ?
L'artiste qui a voulu ces formes géométriques
Qui a imposé les couleurs
Où la main inconsciente du tâcheron !

Ce visage aux lèvres serrées
Dont le regard fascine
Est-il une évocation fantomatique de l'auteur

Qui m'apportera la réponse...


vendredi 6 septembre 2019

Herbier page 148



Paréidolie

...les merveilleux nuages...

Aussi loin dans mes souvenirs j'aime regarder les nuages aux formes changeantes

Plus tard en forêt j'ai découvert des arbres et des souches à l'aspect totémique

Une fascination

Un jour la révélation est venue avec "l'écriture" des pierres

Des yeux levés vers le ciel au regard porté sur la terre tout semble protéiforme

Et à notre œil profane  l'artiste révéla une piéta née de la pierre

Dans ses bras
au cœur de la pierre
mère et enfant