mardi 30 juillet 2019

jeudi 25 juillet 2019

Le meilleurs des mondes



"Grâce au contrôle des pensées, à la terreur constamment martelée pour maintenir l’individu dans un état de soumission voulu, nous sommes aujourd’hui entrés dans la plus parfaite des dictatures, une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, dont ils ne songeraient même pas à renverser les tyrans. Système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude."
«Le monde est stable à présent. Les gens sont heureux ; ils obtiennent ce qu'ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu'ils ne peuvent obtenir. (...) Ils sont conditionnés de telle sorte que, pratiquement, ils ne peuvent s'empêcher de se conduire comme ils le doivent.»
«La propagande pour une action dictée par des impulsions plus basses que l'intérêt (commun) présente des preuves forgées, falsifiées, ou tronquées, évite les arguments logiques et cherche à influencer ses victimes par la simple répétition de slogans, la furieuse dénonciation de boucs émissaires étrangers ou nationaux, et l'association machiavélique des passions les plus viles aux idéaux les plus élevés, si bien que des atrocités en arrivent à être commises»
«Dans leur propagande, les dictateurs contemporains s'en remettent le plus souvent à la répétition, à la suppression et à la rationalisation répétition de slogans qu'ils veulent faire accepter pour vrais, suppression de faits qu'ils veulent laisser ignorer, déchaînement et rationalisation de passions qui peuvent être utilisées dans l'intérêt du Parti ou de l'Etat. L'art et la science de la manipulation en venant à être mieux connus, les dictateurs de l'avenir apprendront sans aucun doute à combiner ces procédés avec la distraction ininterrompue qui, en Occident, menace actuellement de submerger sous un océan d'inconséquence la propagande rationnelle indispensable au maintien de la liberté individuelle et à la survivance des institutions démocratiques.»
Aldous Huxley - Le meilleur des mondes

vendredi 14 juin 2019

Des fleurs...




Oh ! de l'air ! des parfums ! des fleurs pour me nourrir !
Il semble que les fleurs alimentent ma vie ;
Mais elles vont mourir.... Ah ! je leur porte envie :
Mourir jeune, au soleil, Dieu ! que c'est bien mourir !

Pour éteindre une fleur il faut moins qu'un orage :
Moi, je sais qu'une larme effeuille le bonheur.
À la fleur qu'on va fuir qu'importe un long courage ?
Heureuse, elle succombe à son premier malheur !

Roseaux moins fortunés, les vents, dans leur furie,
Vous outragent longtemps sans briser votre sort ;
Ainsi, roseau qui marche en sa gloire flétrie,
L'homme achète longtemps le bienfait de la mort !

Et moi, je veux des fleurs pour appuyer ma vie ;
A leurs frêles parfums j'ai de quoi me nourrir :
Mais elles vont mourir.... Ah ! je leur porte envie ;
Mourir jeune, au soleil, Dieu ! que c'est bien mourir !

Marceline Desbordes-Valmore

mardi 21 mai 2019

Attente




Patience, patience
Patience dans l'azur !
Chaque atome de silence
Est  la chance d'un fruit mur !

Paul Valéry


LC de la Cachette  - clic sur photos

 

vendredi 10 mai 2019

Herbier page 143



Les Moires
Il est des matins étranges où les idées se confondent

La Dame du lac
en sa robe de moire
- Aurore*

Le promeneur attiré par l'eau se repose
 Face au miroir du ciel il s'admire

Sur la rive
Narcisse face à son destin*
hésite

Le soir approche
Près de l'eau pousse une plante aux baies attirantes

Dans la clairière
le sombre et profond regard 
de la belladone*

(*Clotho, Lachésis, Atropos)

samedi 4 mai 2019

Platanes !



Gortyne
Platane de  "Zeus"

Le platane mythologique de Gortyne : une variété endémique ancrée dans la      tradition antique (publié le 12/02/2012)
Ce platane est exceptionnel pour 2 raisons :
- sur le plan botanique tout d'abord, il est connu que le platane est un arbre à feuilles caduques. Or celui que l'on retrouve à Gortyne est une variété endémique extrêmement rare à feuilles persistantes : Platanus orientalis var. Cretica. Seulement une trentaine d'exemplaires ont été localisés de façon sporadique, à basse altitude et
uniquement en Crète.
- en ce qui concerne la mythologie grecque : La Crète y tient une place primordiale et l'île est indissociable de l'amour entre Zeus et Europe dont l'union sacrée est localisée par toute la tradition antique sous le fameux platane toujours vert de Gortyne. En voici la légende racontée par Paul Faure (*)
:
Du haut de l'Ida crétois, sa montagne sacrée, le dieu Zeus a aperçu, sur une plage de la lointaine Asie [ dans la région de Tyr au Liban ], la jeune Europe, fille d'Agénor ou de Phoenix. Il s'est élancé, il a pris la forme d'un taureau blanc, il a séduit, il a ravi la princesse et, à travers la mer, il l'a transportée sur son dos jusqu'au cap Sidero de Crète. Là, il s'est fait connaître pour son amant et pour son maître, et puis ils sont allés célébrer leurs noces près de Gortyne, sous un platane toujours vert. Trois enfants sont nés de ces amours, Minos, Rhadamanthe et Sarpédon.
Sources : (*) Paul FAURE : la vie quotidienne en Crète, au temps de Minos ; Georges SFIKAS ; Wild flowers of Crete.

Krasi 

Hersonisos
 – HERAKLION (publié le 25/12/2011 ; dernière mise à jour le 30/06/2015)


Krasi, petit village traditionnel situé à 17 km au sud de Malia en montant vers le Lasithi, est connu pour l'abondance de ses sources qui alimentaient autrefois la cité antique de Lyttos. Cet emplacement unique a favorisé la croissance exceptionnelle du platane (Platanus orientalis) qui trône maintenant au centre du village. Cet arbre géant d'une circonférence de 24 m à sa base(14,60 m à une hauteur de 1,30 m) est estimé avoir 1000 ans, voire plus. Au XXe siècle, les artistes et écrivains venaient se reposer et chercher l'inspiration à l'ombre du feuillage du “Platanos Kazantzakis”, appellation donnée aujourd'hui par certains. Le village a obtenu en octobre 2011, une reconnaissance de ce phénomène et sa protection. En effet, ce platane historique a été déclaré par décret présidentiel, monument de la nature.


dans le village de "Venizelos"




Kritsa
En Crète il n'y a pas que des oliviers qui sont vieux