vendredi 22 septembre 2017

Herbier de poésies page 86

Page 86
Encres et couleurs de Jamadrou

Ciel d'équinoxe

Voyez-vous comme tout bouge

se mélange et s’interpelle
L'air se dilate
Les nuées se forment
L'encre et les couleurs se diluent
puis se rassemblent
Les nuages deviennent des personnages
Face à face ils se sourient 
Au moindre souffle d’Éole
 ils se métamorphosent
L'un s'esquive entraînant son chat
L'autre retient sa chevrette
Et la sirène alanguie
s'abandonne à la caresse du soleil

Le vent se lève
agitant le kaléidoscope
d'un ciel d'équinoxe



LC de la Cachette  texte

vendredi 8 septembre 2017

Herbier de poésies page 84

page 84



Septembre
 Desséchée par l'été 
L'herbe reverdit 
Déjà le chêne se défait
Pluie ou rosée nacrées
Les gouttes  transparentes 
Inondes mes pensées

Perles de pluie
une enfant dans la tourmente
collier de larmes

LC de la Cachette  texte - photo

mercredi 30 août 2017

Reflet d'une ombre

en clin d'oeil à Jamdrou...


J'ai demandé à la marée
d'emporter nos ombres
et j'ai prié l'océan
de ne pas les séparer


vendredi 25 août 2017

vendredi 21 juillet 2017

Herbier de poésie - page de juillet


*Image proposée par Françoise la Vieille Marmotte

Était-ce un matin
Que la terre a tremblé
Qu'un séisme a ravagé les murs
Était-ce un soir
Que la guerre est arrivée
Que les cœurs comme les corps
Ont été dévastés

Alors l'Espoir est arrivé
Avec la petite gauchère
Ses larmes contre les armes
Son pantalon bleu comme un ciel
Son corsage blanc de colombe
Sur les oreilles son fichu rose
Afin  de ne plus entendre
Tous les bruits ravageurs
Chirurgienne de la Terre
Elle suture les plaies
Recousant les cœurs
Reliant les continents
Rapprochant les bords
Au fil du temps
Inlassablement



vendredi 30 juin 2017

Herbier de poésies page 81


Photo de Françoise La vieille Marmotte

Un Bébé un Arbre
Souvenez-vous
C'était au siècle dernier
La publicité d'une marque de lait
Chêne, Hêtre, Pin...
Choisir l'essence et la forêt 

Hêtre arbre de vie
Convulsion de ses racines
En forme prosternée


Gestation du futur Etre
Projection d'amour et d'espoir
S'enracinant dans une communauté





c



vendredi 23 juin 2017

Herbier de poésies page 80

Page 80


L'arbre séculaire
Parfois amputé
Souvent écorcé
Ce témoin ridé
Reste un Sage protecteur
Toujours habité
Il suffit de l'embrasser
Pour ressentir les forces
Telluriques absorbées 
Depuis les racines
Jusqu'aux moindres rameaux
Pour s'unir à l'air

Dans le parc
Combien de serments d'amour
Combien de larmes 
De ruptures a t-il entendu
Le vieux saule pleure
De toutes ses feuilles
L'inconstance humaine