mercredi 27 décembre 2017

Jean Mambrino - Le point du jour




Le point du jour

Le point du jour
                    braise                 attisée
par la dernière brise
                              de la nuit
quel vide l’attire
                         le dilate

     déploie l’absence
sur quoi bientôt se dessinent
     les collines       les arbres
               les visages
          et cette fleur
où dort la mer brillante

le temps s’étale
                    à travers l’espace
     en tout sens
quand le point du jour
          ouvre le sens
     par où s’épanche
                    la lumière
     l’éclat des yeux
          la fournaise du solstice
et le soir qui ruisselle
               avec les ombres

mais toujours
          pointe le jour
               un rien de jour
presque
                    rien.  

Jean Mambrino
Sainte Lumière
Editions Desclée de Brouwer, 1976     

vendredi 15 décembre 2017

toute une année


Toute une année pour voyager

Au Grand Magasin des Saisons
J’ai choisi le bleu pour le ciel
Le jaune d’or pour la lumière du soleil
L’argent pour les nuits de pleine lune


 Au rayon printemps
Les vertes prairies
Rouge cerise et framboise


Pour l’été
Des champs de blés
Toute la gamme mordorée




Pour l’automne
C’est toutes les teintes qui s’additionnent
Quand la cheminée ronronne



Au rayon « divers »
La mère Noël en tunique rouge
Saura vous détailler

Vos couleurs préférées

LC de la Cachette  texte - photos


vendredi 8 décembre 2017

Herbier de poésie - page 94

Page 94
* arbre-racine Jamadrou


Iris
L'arbre me fait de l’œil
L'arbre boule
L'arbre tourne
Il tourneboule
Chamboulant l'espace
Ses racines exigent le ciel
Curieuses ses branches 
Découvrent la terre
La terre ronde
Une  boule
Qui tourne
Tourne


vendredi 1 décembre 2017

Herbier de poésies - Page 93

Turner lever de soleil sur le lac l'incandescence Huile sur toile 122 x 91 cm - 1840- Tate Gallery, Londres


La brume tenace
résiste au soleil levant
- Où sont les montagnes

L'île fantomatique se devine à peine , son embarcadère a disparu dans l'embrasement de l'air,  entendez-vous le clapotis des rames d'un pêcheur ?

Éblouissement -
En osmose avec le ciel
rien qu'un instant

Rien qu'un instant fulgurant, bientôt les reliefs hérisseront cette harmonie lumineuse et l'incandescence se reflétera sur les eaux encore sombre du lac.

 Respiration -
Demain un autre  incendie
fêtera l'Aurore


vendredi 17 novembre 2017

herbier de poésies - page 91

Page 91

* Adamante

Soudain sur l'écorce un visage apparaît
Petit à petit les traits se précisent
Sa coiffe de plumes ne laisse plus de doute

Fils du Nuage
Il a quitté son temple
Pour nous parler du désert et de la pluie
De l'obsidienne et des sacrifices
En son honneur
Lui le Serpent à Plume