samedi 18 janvier 2020

Les Amants II - René Magritte


René Magritte - les amants II  1928
Musée de Canberra  

Incommunicabilité

De retour dans la vallée
Où ils se sont rencontrés
Lui cravaté
Elle dénudée
Joue contre joue
 Par un voile séparé
 Proches mais éloignés
Les Amants restent figés 
Chacun dans sa bulle isolé

dimanche 5 janvier 2020

3 feuilles pour 4 saisons


Je suis la feuille verte sur la quelle la rosée  dessine son espérance du printemps


Je suis la feuille rousse qui raconte la chaleur de l'été et les jours tranquilles de l'automne

Je suis la feuille blanche du givre hivernal qu'un froid soleil réduira en humus nourricier

Un ciel maussade
anesthésie la nature
- Plainte du corbeau

mardi 17 décembre 2019

La pause de Noël



Les voici revenus
un tailleur de pierre les a rejoint cette année

Ils accourent pour vous souhaiter une fin d'année chaleureuse  en famille, entre amis  

Ayez toujours des étoiles dans le regard...

J'espère vous retrouver après ce temps des vacances

Joyeux Noël
&
Bonne année

samedi 2 novembre 2019

à la ferme...



Fin de journée
les chevaux dans les parcs 
- Soleil automnal



Avant la leçon
Ramener la ponette 
à l'écurie





 Une autre vie 
sans agitation mondaine
loin de la ville 



LC de la Cachette texte - clic sur photos

jeudi 3 octobre 2019

Dernier voyage


Prague
Que de fantômes rencontrés 
le soir venu

 Dans la synagogue
les cendres du  Golem
patientent

Franz Kafka
sur le épaules de son père
- attente vaine 
LC de la Cachette - texte - clic sur photos

vendredi 20 septembre 2019

Herbier page 149





Un tableau

  Dégradé de bleu
Et deux triangles tronqués
L'un gris plus clair

A force de fixer la pyramide
Une magie opère 
Peu à peu un visage apparait
Dans les vibrations grises

Alors...

Qui a peint ce tableau ?
L'artiste qui a voulu ces formes géométriques
Qui a imposé les couleurs
Où la main inconsciente du tâcheron !

Ce visage aux lèvres serrées
Dont le regard fascine
Est-il une évocation fantomatique de l'auteur

Qui m'apportera la réponse...


vendredi 6 septembre 2019

Herbier page 148



Paréidolie

...les merveilleux nuages...

Aussi loin dans mes souvenirs j'aime regarder les nuages aux formes changeantes

Plus tard en forêt j'ai découvert des arbres et des souches à l'aspect totémique

Une fascination

Un jour la révélation est venue avec "l'écriture" des pierres

Des yeux levés vers le ciel au regard porté sur la terre tout semble protéiforme

Et à notre œil profane  l'artiste révéla une piéta née de la pierre

Dans ses bras
au cœur de la pierre
mère et enfant