lundi 17 avril 2017

Bric à Book n° 263 Une photo quelques mots

Pour l'atelier de Leiloona 
Photo : Fred Hedin

Seule - toute seule dans le café
De mon village déserté

La pendule s'est arrêtée de tourner
Les fleurs du papiers se sont fanées 
Ils sont partis pour "la ville"
S'entasser anonymes
Les vieux qui refaisaient le monde
S'endorment devant l'écran de la télé
Après avoir gobé la fausse réalité
Plus de belotes sur le formica
Le cassis moisi dans sa bouteille
 Plus de blagues salaces
Plus de chahut
Plus de rire 
Plus de vie

Seule - toute seule dans le café
De mon village déserté

3 commentaires:

  1. Joliment désuet ce bar, j'ai suivi ton lien et lu l'histoire et ton texte nostalgique, me donne envie d'aller boire un canon dans ce bistrot !
    Bises Josette

    RépondreSupprimer
  2. Ton poème est très joli, beaucoup d'harmonie, de douceur, mais la tristesse domine.
    Un texte plein de nostalgie. Bravo !

    RépondreSupprimer
  3. Tous ces petits commerces qui constituaient l'âme du village s'éteignent peu à peu, la campagne se meurt
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer