vendredi 21 juillet 2017

Herbier de poésie - page de juillet


*Image proposée par Françoise la Vieille Marmotte

Était-ce un matin
Que la terre a tremblé
Qu'un séisme a ravagé les murs
Était-ce un soir
Que la guerre est arrivée
Que les cœurs comme les corps
Ont été dévastés

Alors l'Espoir est arrivé
Avec la petite gauchère
Ses larmes contre les armes
Son pantalon bleu comme un ciel
Son corsage blanc de colombe
Sur les oreilles son fichu rose
Afin  de ne plus entendre
Tous les bruits ravageurs
Chirurgienne de la Terre
Elle suture les plaies
Recousant les cœurs
Reliant les continents
Rapprochant les bords
Au fil du temps
Inlassablement



8 commentaires:

  1. Avec de la bonne volonté et du coeur
    nous pouvons réparer le monde
    pour nos enfants

    RépondreSupprimer
  2. La poésie c'est cette petite gauchère qui dans le silence de ses larmes recoud les vies brisées et lance des points de fil vert entre les continents.
    Un bien bel hymne à la paix Josette
    (merci Josette pour le lien vers mon blog déposé dans ton bric à broc)

    RépondreSupprimer
  3. Au plus près de la terre et au plus près des maux du monde la petite raccommodeuse est le symbole de l'espoir tant qu'il accompagne la vie. Oui comme le dit Jamadrou, c'est un bien bel hymne à la paix

    RépondreSupprimer
  4. Nul besoin d'être adroit pour réparer le monde, il suffit de déborder d'amour pour le vivant
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  5. Quelle belle et forte page face aux malheurs de la terre et des hommes. Je vais l'envoyer par mail à mes amies et à mes proches.
    Merci Josette pour Paul Valery
    Bel été à toi

    RépondreSupprimer
  6. Ton poème a la forme d'une urne. Il enferme un trésor. J'aime !

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ici Josette, comme pas de compte Google pas vu l'Herbier suivant, mais avec le mail de hier soir.... programmé ce samedi... Ah oui il en faudrait des petites mains pour recoudre ce monde blessé de toutes parts, hélas... très beau, merci, en plus, plus de mail des Blogspot, ça corse ma venue.... bises

    RépondreSupprimer
  8. Des mots sensibles pour conjurer les maux trop sensibles.

    RépondreSupprimer